la lettre de Guy CAILLEAU

Un grand artiste nous a quitté

 

 

 

 

Je viens de découvrir avec stupeur la mort de Francined, je suis d’autant plus attristé que j’habite à 60 km de Marseille.

Oui j’ai bien connu Francis CONTENDIN, qui était aussi le frère de Fernandel, ou il m’a bien connu devrais je dire, car en effet il m’a porté dans ses bras tout petit.

C’était avant tout un ami de mon père et nous avons habité la même rue, rue Notre dame de Nazareth à PARIS.

Il avait bien voulu m’apporter son soutien au moment ou avec d’autres nous avions crée l‘association “Les enfants de la Balle” toujours existante.

Je contemplai, pas plus tard qu’il y a quelques jours des photos ou nous sommes ensemble.

Je suis très triste de cette disparition, c’est une nouvelle partie de moi qui s’en va avec lui.

Ironie du sort alors que je le cherchais sur Paris il était tout à coté.

La vie à de bien triste raccourcis.

Repose en paix Francis, j’espère qu’avec ton illustre frère vous allez continuer de faire rire mon père que tu as du retrouver la haut.

 

 

 Un site à son nom à été crée et je félicite ceux qui en ont pris l'initiative.

A vous de découvrir cet artiste qui fut un merveilleux acteur au tempérament doux et genti. 

 

CONTACT: christ.meunier@gmail.com

 

EXTRAITS

 

Le 17 octobre 2012 s'est éteint M. Francis Laurent CONTANDIN, né le 21 octobre 1914.

C'était un homme discret, profondément humain, qui se souciait de la santé de son prochain.

Pourtant, il avait mené une vie peu commune. Il avait été acteur, chanteur et comédien, à une époque où seul le talent, le travail et la persévérance déterminaient une carrière.

Il était le frère d'un autre artiste, plus connu, Fernandel, avec lequel il n'a jamais tourné, mais qu'il aimait et admirait profondément.

M. Francis Contandin, qui avait fait carrière sous le nom de FRANSINED,
parfois orthographié FRANCINED, était un véritable artiste. Il avait connu les meilleurs acteurs et comédiens, les chanteurs de music-hall, les metteurs en scène, les auteurs de cinéma les plus connus, et quand il parlait d'eux, de ses rencontres avec eux, c'était toujours avec chaleur, avec gentillesse, et avec un véritable talent d'artiste.

Il avait mené une vie sous les projecteurs, sur la scène, devant son public.

Nous l'avons connu à la fin de son existence, dans l'ombre et la discrétion. Mais, malgré sa petite
taille, c'était un grand monsieur, tellement gentil, tellement attentif aux autres. Il lui arrivait souvent de plaisanter, de rire.

Mais il avait des moments de chagrin, pensait avec nostalgie à sa vie d'autrefois, regrettait
l'absence de sa femme, décédée plusieurs années auparavant.

Il se réjouissait d'une attention, d'une boîte de calissons Brémond, ceux que son père achetait et
rapportait à la maison. On le croyait immortel, indestructible, on pensait qu'il serait un centenaire dynamique. Et puis, tout-à-coup, il s'est affaibli.

La mort de son neveu Franck Fernandel, survenue en juin, l'avait ébranlé.

Et c'est peu de jours avant ses 98 ans qu'il nous a quittés, laissant un vide immense. Il faisait un
peu partie de la famille de tous ceux qui le côtoyaient régulièrement.

On ne pouvait pas le laisser partir comme cela.

Spontanément l'équipe de la maison de retraite a fait un papier: Hommage à M. Francis Contandin, que vous trouverez dans la rubrique "Hommages".

Mais il fallait aussi que tous sachent qui il avait été. Voilà pourquoi ce site est né, tout autant
pour lui rendre hommage que pour montrer à tous ceux qui l'ont connu, et même ceux qui ignoraient son existence, qu'un véritable artiste avait pu tourner dans une cinquantaine de films, avec les comédiens les plus célèbres, chanter et jouer la comédie en France et dans les pays francophones, tout en restant discret, aimable, et profondément humain.

Un tel homme méritait un hommage un peu plus universel.

 

 

 

 

 

 



30/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres