la lettre de Guy CAILLEAU

UN DRÔLE DE « MAC » « DONALD»

 

 

 

Favori de la course à l’investiture des républicains,le milliardaire Donald Trump s’est s'est une nouvelle fois fait remarquer mercredi 30 mars en déclarant que si l’avortement devenait illégal aux États-Unis, les femmes qui y auraient recours devraient encourir  punition  . Puis il a fait machine arrière quelques heures après en estimant dans un communiqué publié sur son site de campagne que dans le même cas de figure, ce sont les médecins qui effectueraient une interruption volontaire de grossesse qui devraient êtresanctionnés.

M. Trump avait défendu par le passé le recours à l’avortement en se définissant comme «  pour le libre choix avant de se dire  anti-avortement.

Aussi que l'américaine soit prévenue, élu, le richissime candidat des républicains pourrait faire voter une loi sanctionnant les avorteuses comme les ayatholas savent le faire.

Pourquoi ne pas décider des degrés de sanctions à appliquer à ces pauvre pécheresses, par exemple :

Un avortement, 40 coups de fouet, au second on les excises, à trois c'est la chaise électrique.

Ronald , au pardon je voulais dire Donald, qui n'en est plus à un paradoxe près, voudrait être le prochain Président des États Unis, après OBAMA ce ne sera pas facile d'être à la hauteur.

Dieu préserve la planète de ce genre de farfelu et fasse que les américains lui administre une bonne déculottée aux prochaines élections, car un tel comportement relève de la démence et il ferait bien de se mettre à la musique au lieu de vouloir asservir les femmes américaines. En fait de musique je lui conseille « Supertrump » .



03/04/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres