la lettre de Guy CAILLEAU

POESIE 2018

La place est bonne

 

Ils s’invectivent et se brocardent

Se battant à coups de cocardes

C’est que pour eux, la place est bonne

Moins fatiguant que la Sorbonne.

 

Qu4ils soient Députés, Sénateurs

Ils se délectent avec bonheur

Et quand parfois ils s’amnistient

C’est pour éviter des ennuis.

 

Ils nous disent, la main sur le cœur,

Qu’ils font ça pour notre bonheur

Mais s’il n’y avait pas d’élus

Personne ne serait corrompu.

 

Tous les cinq ans, ils courtisent la France

Pour que nos voix tombent dans leur balance

Et puis élus, le cycle recommence

Pauvres Français vous n’avez pas de chance.

 

Maudits Français, ôtez vos godillots

Et crier donc, bien plus fort, bien plus haut

Ni de droite, ni de gauche, ni du centre

Juste rien que des citoyens de France.



29/01/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres