la lettre de Guy CAILLEAU

PAUVRE FRANCE,TRISTE PAYS

PAUVRE
FRANCE,TRISTE PAYS

 

 

Il faut moraliser la vie politique en France, c’est depuis l’affaire  CAHUZAC c'est le leitmotiv qui fait l’unanimité dans le microcosme national cher à Raymond Barre.

Moraliser bien sur mais comment ? Et c’est la que les opinions divergent,  certains prônent la transparence totale, d’autres encore jaloux de leurs petites  prérogatives, veulent absolument qu’une telle transparence s’applique, mais aux autres. 

Le chef de l’état vient de prendre des initiatives en ce sens, elles ne font pas bien l’affaire de tous, si la publication du patrimoine des élus pourrait passer, à l’exception de député opportuniste tel que le triste Henri Gaino, d’autres sont franchement hostile au nom cumul du mandât d’élu avec une activité professionnel comme l’inénarrable Gilbert Collard que cette mesure fait « chier » dit-il devant les caméras de télévision. A noter que Gaino et Collard semblent très amis à en juger par leur franches poignées de main échangées en public. Cela ne peut me surprendre tant leur discours est similaire et aussi outrancier.

J’entends ca et là des voies s’élever pour demander la démission du
gouvernement, un remaniement au moins, la démission du Premier Ministre et pourquoi pas celle du Président de la République.
J’entends aussi de la part des mêmes dire qu’il est inconcevable que qu’un parti politique détienne à lui seul tous les pouvoirs niant ainsi la volonté du peuple français qui s’est exprimé dans les urnes, la droite à la mémoire courte, il n’y a pas si longtemps que c’était elle qui avait tous ces pouvoir elle les a perdu coup sur coup à cause de sa mauvaise gestion des affaires,
même si la gauche prend le même chemin les institutions sont ainsi faites il faudra patienter encore 4 ans pour changer en profondeur les choses. Je ne suis pas convaincu aujourd’hui que la relève soit prêtes à prendre en mains les rênes de l’état plus occupé que sont les protagonistes de tous bord à se déchirer pour obtenir des postes de prestige et surtout très lucratifs.

La classe politique s’est discréditée depuis plusieurs années elle à trahie les citoyens que nous somme et permise aux partis des extrêmes de connaitre un essor fulgurant. Nul doute que la prochaine campagne verra l’émergence d’élus du front de gauche et du front national. Peut faut il en passer par là pour assainir une fois pour toute le climat néfaste qui s’est instauré dans notre pays.
Même si ce n’est pas ma tasse de thé, c’est une éventualité que nous ne pouvons négliger.

Il faut à la France un gouvernement d’union nationale, composé d’hommes et de femmes neufs, qui sachent aborder avec lucidité les difficultés auxquelles nous sommes confrontés par la faute du pouvoir occulte de la finance, oui il faut contrôler les banques, il faut interdire aux élus de cumuler les fonctions, mais il faut également les protéger quand ils ne sont pas reconduit dans leur mandat, même si le fait de n’être pas réélu est la conséquence de leur mauvais travail. Ceux qui font avec sérieux leur métier,
car il faut bien appeler un chat un chat c’est un vrai métier, doivent pouvoir bénéficier d’une période d’au moins six mois pour se relancer dans le privé.

Il faut , et c’est une priorité à mes yeux, interdire à un député ou un sénateur  d’effectuer plus de   2 mandats de suite, il faut interdire le cumul des présidences avec celui d’élus local, maire, président du conseil général et  député, ou maire président d’une communauté de commune ; Autant de cas qu’il faut régler rapidement sous peine de voir les abus continuer.

Depuis des décennies, quant un parti politique voit son nombre d’élus diminuer soit à l’Assemblée nationale  soit au Sénat, on  s’empresse de modifier le règlement intérieur pour permettre la formation d’un groupe politique. C’est une pratique néfaste et dangereuse qui nous coûte très cher. Il faut revenir à des proportions normales en considérant qu’un groupe est représentatif à partir de 30 élus. Mais la volonté des urnes n’est pas en
rapport avec celle des bénéficiaires des largesses de l’état.
Adapter selon les élections la représentativité des paris est un détournement de la volonté exprimé par l’électeur et donc une trahison.

Revenons à cette transparence dont je faisais état au début de mon propos.
Les élus vont donc déclarer leur patrimoine, il y aura une vérification par le fisc et une haute autorité, j’en accepte l’augure car enfin s’il n’y avait pas de vérification et que les choses doivent être déclarées en fonction de la bonne fois des élus, rien n’aurait changé dans notre pays. Comment évaluer un
patrimoine avec justesse sans risque de tromperie ; Certain ont pris les devant en publiant leurs avoirs, cela me fair rire si le sujet n’était pas si grave, j’ai entendu un ancien Premier Ministre que je pense intègre déclarer qu’il avait une maison en province, c’est vrai et je pense qu’elle à été acquise aux cours des années le plus légalement du monde, mais cette « maison »est en fait un joli petit manoir doté de  tours .

Il ne s’agit pas de faire une chasse aux sorcières, mais de vérifier une bonne fois pour toute que les élus ne s’enrichissent pas outrageusement pendant la durée de leur mandats, cela me semble de bon sens. Si l’un d’entre nous avait un train de vie qui subitement devienne trop  tapageur, le fisc n’aurait pas besoin d’une loi sur la transparence pour venir mettre son nez dans
nos affaires.

Le Président de la République, c’est vrai donne l’impression de naviguer à vue, mais l’opposition trop occupée à se battre pour le leader ship continue à être inconstructible, les élections municipales à venir en 2014 seront je ne peux en douter une véritable déroute pour les partis dit traditionnels. Il faut
s’attendre à un rejet des « professionnels de la politique.
Je dis depuis longtemps que se sont les électeurs qui doivent  prendre le pas et renvoyer dans leurs foyers les élus qui ont faillit à leur mission. Ce sera choses faites avant peu si la situation perdure et c’est tant mieux.

Mais comment ne pas se poser de question sur la volonté des français à
voir les choses changer ? Dans le cas de monsieur Cahuzac j’entendais un commentateur déclarer hier que si ce monsieur voulait se représenter à Villeneuve sur lot il était attendu avec impatience. Et suivaient quelques commentaires d’habitant de la ville qui confirmait cette analyse. De même l'exemple récent de la victoire de Gaston FLOSSE plusieurs fois condamné donne à réfléchir.Alors que faut-il faire si malgré les malversations des élus, leurs électeurs eux même n’y voient que péripétie et continuent à placer leur confiance dans ce type d’individu ?

Pauvre France disait Jean Lefebvre, je pourrais ajouter triste France qui ne
peut définitivement pas relever la tête tant les français eux-mêmes sont versatiles.

 13 4 2013



15/05/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres