la lettre de Guy CAILLEAU

Lettre à Georges Fenech

 

 

Monsieur Georges FENECH

Député du Rhône

 

Monsieur le député,

 

Nous avons à différentes reprises eu l'occasion de nous rencontrer, notamment avec Gilbert Collard puis au comité Monté Christo ou mon livre « Les dysfonctionnements de la Justice » avait été sélectionné.

 

Vous avez récemment pris un certain nombre d'initiatives dans le domaine du terrorisme et de la sécurité, puis au sujet des prisons.

 

Vous avez déclaré il y a quelques temps qu'il fallait organiser des « États généraux de la Justice. Je constate avec plaisir qu'enfin je suis entendu.

Pourquoi ?

J'ai écris à Nicolas Sarkozy, alors Président de la République » à plusieurs reprises pour réclamer une telle organisation.

Depuis plus de dix ans je ne cesse de répéter qu'il faut très vite le faire sous peine de voir les citoyens se détourner de l'institution judiciaire.

Et force est de constater que devant ce que je vous expose ci dessous, il y a urgence.

 

Des événements indépendants de ma volonté et qu'il m'a été impossible de maîtriser ont mis ma vie entre parenthèse pendant plusieurs mois, par deux fois.

 

J'ai du faire face à un véritable complot organisé par de ''faux témoins ''ou, interviennent des personnages peu crédibles qui par leurs actions on provoqués la mort de la principale victime de mon affaire et l’emprisonnement de celui qui avait pris sa défense.

 

N'ayant rien à cacher et avec la conscience de celui qui n'a donc rien à se reprocher, j'ai décidé de mettre en ligne, en avant première, sur mon blog :''La lettre de guy cailleau'' rubrique le complot, cette douloureuse expérience.

 

Cette histoire qui pourrait s’appeler :''Un complot ordinaire est celle d'un règlement de compte entre un président d’association trop virulent au goût de certains magistrats, et quelques personnalités que son action gênaient et bien d'autres encore qui par esprit de cupidité ont fait en sorte que je sois muselé.

 

C’est le récit du combat du pot de terre contre le pot de fer ou interviennent des personnages peu crédibles qui par leurs actions ont provoqués la mort de la principale victime et l’emprisonnement de celui qui avait pris sa défense.

Dossier bidon, Famille indifférente mais très intéressée , Gendarmes trop occupés, médecin voyou, juristes vengeurs, avocats marrons tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce récit un véritable polar si ce n’était hélas pas la triste réalité.

 

Cette affaire étant close sur le plan des attaques qui m'ont visées personnellement, vient le temps des explications et celui de rendre des comptes pour ceux qui ont agit perfidement contre moi.

 

L'intégralité de mon aventure va être publiée prochainement par un grand éditeur national sous le titre provisoire : ''La dame de Paracol et le chevalier blanc ''.

 

C'est à nouveau un dur combat que j'engage mais, j'en ai mené et gagné d'autres dans ma vie.

 

Des actions vont être diligentées auprès du ministre de la justice, des élus de la république, une demande de révision de mon procès inique va être déposée et une enquête demandée pour établir les responsabilités de chacun. Des plaintes vont être déposées à l'issue des résultats de cette enquête. La cour européenne des droits de l'homme saisie et toutes les actions utiles à la manifestation de la vérité seront menées à leurs terme.

 

Je dispose de toutes les preuves qui atteste de ma bonne foi et je ferai en sorte que la justice soit enfin rendue .

Au delà de ma triste histoire, bien ordinaire, hélas, dans ce monde ou certain considèrent être tout puissants, c'est à vos récentes déclarations que je voudrais faire écho.

 

Je viens donc de faire l’objet d’une incarcération pour délit d’opinion en raison de mes activités politiques passées et mon engagement associatif, à la suite
d‘un procès inique, indigne de notre pays qui a été le précurseur en matière
de droits de l‘homme, sur la base d’un dossier fabriqué, d’abus de faiblesse.
Au mépris du respect de la présomption d’innocence, je n’ai, à aucun
moment été en mesure de présenter une défense face aux mensonges et
fautes graves de procédure, sans parler de la violation constante de la
déclaration universelle des droits de l’homme, transformée en la
circonstance en droit de « certains hommes ».


Je n’entrerais pas ici dans le détail de cette sordide affaire dans laquelle
fortes complicités se sont révélées et qui trouverons justice dans les actions
que j’ai engagé depuis ma sortie de prison.


Comment ne pas se poser de questions en lisant dans l’ordonnance qui me
place sous bracelet électronique que « monsieur CAILLEAU a compris qu’il
n’était pas le chevalier blanc de la justice ».

 

Ce n'est qu 'un aperçu de ce qui m'est arrivé, vous pouvez donc découvrir la suite de cette affaire inouï sur mon blog:« la lettre de guy cailleau », rubrique « un complot ordinaire », vous y verrez de quelle manières sont traité les détenus en France et comment le personnel pénitentiaire par soucis de tranquillité laisses faire certaines choses avec complicité. Il ne s'agit pas de montrer à la télévision des bâtiments repeints à neuf comme ce fut le cas à Fleury Mérogis que vous avez visité récemment, ou comme à Toulon , lors de la visite, non médiatisée du Préfet du Var à qui on a présenté la seule cellule fraîchement restaurée, encore faut il montrer la réalité des faits, sans fioritures.

Il ne faut surtout pas regrouper les djihadistes entre eux, sous peine de créer des guétots dans la prison même, ne refaisons pas les erreurs du passé qui consistaient à mettre les étrangers dans des cités dortoirs en banlieue de nos villes. On a vu depuis l'effet nocif de telles mesures.

Point n'est besoin de construire de nouvelles prisons, celles qui existent sont largement suffisante à condition d'y mettre ceux qui le méritent réellement, incarcérer à tour de bras des individus pour une bagarre dans un bar un soir de beuverie, ou pour avoir conduit après voir fumé un peu de cannabis ne peut qu’alourdir et amplifier le malaise.

Des solutions il en existent et qui ne coûtent pas cher, encore faut il que l'on ai la volonté de les mettre en œuvre. J'ai établi un dossier que j'avais adressé à l'actuel Président de l République, il est resté lettre morte.

Vous me connaissez bien pour savoir que je me suis toujours mis au service de mes concitoyens et j’entends bien continuer à le faire. Vous verrez dans le récit que j'ai publié sur mon blog les dysfonctionnements des prisons au travers de trois bien précises.

 

 

J'espère que mon dossier saura trouver toute l'attention qui s'impose car tout citoyen est à la merci de cette justice inique qui fort heureusement n'est pas courante mais le peu qui existe suffit à faire douter de l'institution.

J'espère avoir de vos nouvelles et vous remercie d'avance de bien vouloir prendre un peu de votre temps pour moi. Je suis à votre disposition pour vous rencontrer et vous exposer plus en détail ce qui se passe réellement dans nos prisons.

Bien courtoisement

 

Guy CAILLEAU transmis par mail à Georges Fenech, Député, le 23 9 2016

sans réponse à ce jour.

Président de l'Union Démocrate Pour l'Action et le Progrès

Président fondateur,de l'association Européenne de défense des citoyens- salomon.



22/11/2016
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres