la lettre de Guy CAILLEAU

HISTOIRE DE BALLONS

 

PAS DE BALLON DE ROUGE AVANT DE SOUFFLER DANS LE BALLON, SINON VOUS FINIREZ AU BALLON.

 

 

Dimanche premier juillet 2012 nous devrons impérativement avoir dans notre véhicule deux alcootest en état de marche et non périmés, ce qui implique qu’il faudra vérifier régulièrement la date de péremption de ces petits appareils et donc dépenser un peu plus d’argent au nom de la satanée loi de l’Automobile.

Encore un gadget supplémentaire après le gilet jaune, un au départ, un par personne maintenant.

Nous devrons également avoir, pour ceux qui sont tenu de l’utiliser en fonction du type de stationnement urbain un disque de stationnement conforme à la législation européenne.

 

Jusqu’à maintenant ceux que nous utilisions étaient souvent des objets publicitaire remis gratuitement par les commerçants, artisans ou autre professionnels. Fini ce temps, à présent plus de publicité, donc plus de travail à ce niveau pour les imprimeurs, agences de pub etc...

Nous devrons payer, encore un fois, ces petits disques de stationnement. Et à ce sujet je voudrais mettre chacun en garde contre l’abus déjà constaté au niveau des prix pratiqués pour la vente de ces morceau de carton, Hier j’étais dans un supermarché d’une chaîne de magasins qui nous rabâche les oreilles avec ses essais comparatifs promettant même de rembourser la différence si l’on trouve moins cher ailleurs que chez eux ( marque repaire), Alors que les bureaux de tabacs en particulier vendent ces disques au prix de deux euro environ, ce supermarché l’affichait au prix de seize euro soixante ou soixante dix ?

 

Mais revenons à l’alcootest, certes je suis de ceux qui considèrent qu’en matière de circulation routière la tolérance d’alcoolémie doit être au niveau zéro, mais j’entends depuis plusieurs jours les médias disserter sur le sujet en refaisant le monde et allant au delà des décisions gouvernementales en suggérant qu’il faudrait rendre l’éthylotest utilisable comme antidémarrage. J ‘en accepte l’augure, mais quid des autos actuellement en circulation ?

 

Un autre problème se pose, vous partez en vacances, distance huit cent kilomètre de votre lieu de résidence à votre lieu de vacances, c’est un week-end de grande migration, les forces de l’ordre sont aux aguets, vous êtes contrôlé une fois tous les cent kilomètres et à chaque fois le fonctionnaire de l’autorité vous fait souffler dans le « ballon », ballon que vous devrez fournir puisque c’est la loi désormais, vous devrez donc avoir au minimum dix éthylotests dans votre véhicule, coût de l’opération : douze euro au tabac du coin, cent soixante au supermarché ! A qui profite la mesure ?

Manuel WALS, le nouveau ministre de l’intérieur proposait il y a peu de remettre des reçus aux personnes contrôlée dans la rue afin d’éviter « le délit de fasciés », cela à été un tollé de la part des forces de l’ordre qui ne peuvent admettre la réalité, j’ai été assez longtemps dans l’institution pour savoir que cela existe, à toujours existé, et à été renforcé avec les lois votées par l’ex président. Faudra t il aussi prévoir un carnet de bord sur lequel les forces de l’ordre pourront noter chaque contrôle d’alcoolémie ? C’est un proposition que je fais au ministre de l’intérieur afin d’éviter la multiplication des contrôles de ce type.

J ‘avoue avoir toujours été frappé par le fait que lors d’un contrôle d’alcoolémie, et uniquement dans ce cas précis, le fonctionnaire de la police ou de la gendarmerie ne procède pas à la vérification des documents du chauffeur ou du véhicule. Non on fait des contrôles d’ébriété un point c’est tout, l’automobiliste contrôle peut être sous le coup dune suspension de permis de conduire, être au volant d’un véhicule volé, ne pas avoir de permis du tout et tout autre problème, on ne vérifie que le degrés d’alcoolémie du chauffeur, cela pend quelques secondes et à la fin de la journée si le « cota » est rempli on peut rentrer chez sois avec la satisfaction de « devoir accompli ».

 

Avec ces nouvelles dispositions qui entrerons en vigueur dimanche prochain , mais qui ne devraient être réellement sanctionnées qu’à partir du premier octobre, nous transformons, petit à petit, notre véhicule en auto digne du PARIS DAKAR , c’est ainsi qu’on verra bientôt les couples établir une vérification détaillée de ce qu’il doit contenir :

 

-Disque de stationnement OK

-Alcootest 2 OK

-Bombe anticrevaison OK

-Trousse à pharmacie OK

-Couverture de survie OK

-papiers du véhicule OK

-Bidon d’huile OK

-Lave glace OK

-lampes de rechange OK

-Gilets réfléchissants OK ( si vous n’en avez que trois et que vous partez à quatre laissez le

quatrième sur place).

 

Et cette liste n’est pas exhaustive, nul doute que nos « experts en matière de sécurité routière vont nous trouver quelques tracasseries supplémentaires pour relancer le commerce, car il ne s’agit dans bien des cas que de business.

 

Nous l’avons vu avec le changement progressif, mais obligatoire, des plaques pour devenir uniformes au point que l’on de peut plus reconnaître la provenance du pays de la voiture, ni savoir, et c’est plus grave me semble t il, l’origine du département, C’était une très bonne méthode pour apprendre en s’amusant en voiture avec les enfants que de repérer les plaques et chercher le département d’attache.

Bien sur je suis pour la sécurité, je suis contre l’alcool au volant, bien sur il faut plancher sur des véhicules de plus en plus fiables, bien sur je ne suis pas contre tout et son contraire, mais il faut bien avouer que les mesures prisent dans ce domaine n sont pas à la hauteur des enjeux et plus proche du mercantilisme.

 

Il serait temps de « souffler » un peu et chercher de vraies solution en améliorant nos routes par exemple, en ne plaçant pas des radars là ou ils sont facilement repérables, mais en les situant à des endroits véritablement dangereux, en régulant les flux de véhicules dans les grandes ville comme c’est le cas à PARIS, sûrement ailleurs, en permettant aux autos écoles d’effectuer un vrai travail pédagogique alors qu’elles sont le plus souvent transformée en machine à fric, en rendant obligatoire , dès le plus jeune âge, le code de la route à l’école comme c’était le cas il y a trente ans et plus (parfois certaine mesure qui semblent rétrogrades sont complètement d’actualité).

 

Voila, j’ai craché mon venin, une nouvelle fois des mesures sont prisent qui pourraient aller dans le sens de l’intérêt général, mais dont l’impact pourrait être atténué par un manque de réflexion.

 

Alors au nom de notre sainte mère la route, soufflons mes frères, l’État y reconnaîtra les siens.

 

29 juin 2012

 

BALLONS OBLIGATOIRE: A QUI PROFITE LE CRIME?

 

 

 

En juillet, une association, "I-Test" se crée pour militer en faveur d'éthylotests obligatoires dans toutes les voitures.

 

 Ils interpellent le Ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, et hop quelques mois plus tard le décret sort. La nouvelle infraction est créée, avec une amende de 17 euros à la clef. Quand on sait qu'il faut des années d'habitude pour obtenir quoi que ce soit quand on est une association, nous avons été saisis par cette rapidité !

 

 Vous le savez, ici à la Ligue de Défense des Conducteurs, nous enquêtons depuis plus de trois ans sur la répression routière il ne nous a pas fallu longtemps pour découvrir le pot aux roses !

 

 Qui sont les membres de cette "association I-Test" ? S'agit-il, comme on aurait pu le croire, d'un collectif de familles qui ont perdu un proche sur la route à cause d'un chauffard qui avait trop bu ?

 

 

 

Pas du tout : ce sont tout simplement... des fabricants d'éthylotests !

 

 

 

Le Président de "l'association" est chargé de mission chez Contralco, le plus grand fabricant d'éthylotests chimiques (les fameux "ballons").

 

 

 

Et là, il vient de réussir un coup de maître : assurer à sa boîte un marché 100 % garanti sur 38 millions de voitures !

 

 Le calcul est vite fait : 38 millions de voitures x 2 éthylotests à 1€ pièce = 76 millions d'euros garantis dès l'application du décret en juillet prochain.

 

 

 

Mieux : le décret comporte une obligation de norme NF pour les éthylotests... norme que cette entreprise est la seule à avoir !

 

 Voilà : un marché juteux, 100 % garanti, qui va rapporter des millions à une grosse entreprise...

 

 

 

Et nous, on vient nous dire que c'est pour notre sécurité ? Et que si l'éthylotest venait à manquer dans notre boîte à gants, ce serait tellement grave qu'on devrait payer une amende ?

 

 Franchement, de qui se moque-t-on ?

 

 

 

 M'aider à faire connaître ce scandale au plus grand nombre de Français possible, en transférant ce message à tous vos amis, vos proches, ou vos collègues. Ne les laissez pas tomber dans le piège de la propagande des pouvoirs publics qui utilisent la sécurité routière comme un alibi pour engraisser un business juteux.

 

 

 

Christiane Bayard

 

 Secrétaire Générale

 

 Ligue de Défense des Conducteurs

 

 LIGUE DE DÉFENSE DES CONDUCTEURS

 

 116, rue de Charenton 75012 PARIS

 

 

COMMENTAIRES:

 

NOUS N'AVONS AUUNE RAISON DE METTRE EN DOUTE CE QU'ECRIT LE PRESIDENT DE CETTE LIGUE, AUSSI NOUS ALLONS SAISIR IMMEDIATEMENT LE MINISTRE RESPONSABLE POUR AVOIR DES EXPLICATIONS.

VOS COMMENTAIRES SONT LES BIEVENUES.

 

le 22 Juillet 2012

 

 

 

LE COMBAT CONTINU!

 

 

>>>POUR ACCEDER DIRECTEMENT A LA PETITION, CLIQUEZ ICI<<<

Ethylotests obligatoires
le nouveau business de la sécurité routière
...ou comment la sécurité routière peut rapporter d'énormes bénéfices aux entreprises qui savent tirer les bonnes ficelles !

Il y a quelques mois, la Ligue de Défense des Conducteurs révélait au grand jour l'un des plus grands scandales de la sécurité routière. L'information s'est répandue comme une trainée de poudre sur internet, vous allez comprendre pourquoi...

Vous savez sans doute que, depuis juillet dernier, un décret oblige chaque automobiliste à détenir dans sa voiture un éthylotest - enfin deux, l'un pour se tester en cas de doute, et l'autre à présenter aux gendarmes en cas de contrôle.

Officiellement, le but est de lutter contre l'alcoolisme au volant. Tout le monde aimerait voir moins de drames sur la route liés à l'alcool, c'est incontestable. Mais je vais vous montrer qu'il s'agit de bien autre chose ici...

Voici ce qu'il s'est passé :

En juillet, une association, "I-Test" se crée pour militer en faveur d'éthylotests obligatoires dans toutes les voitures. Ils interpellent le Ministre de l'Intérieur de l'époque, Claude Guéant, et hop quelques mois plus tard le décret sort. La nouvelle infraction est créée, avec une amende de 11 euros à la clef.

Quand on sait qu'il faut des années d'habitude pour obtenir quoi que ce soit quand on est une association, nous avons été saisis par cette rapidité !

Vous le savez, ici à la Ligue de Défense des Conducteurs, nous enquêtons depuis plus de trois ans sur la répression routière - il ne nous a pas fallu longtemps pour découvrir le pot aux roses !

Qui sont les membres de cette "association" ? S'agit-il, comme on aurait pu le croire, d'un collectif de familles qui ont perdu un proche sur la route à cause d'un chauffard qui avait trop bu ?

Pas du tout : ce sont tout simplement... des fabricants d'ethylotests ! Le Président de "l'association" est chargé de mission chez Contralco, le plus grand fabricant d'éthylotests chimiques (les fameux "ballons").

Et là, il vient de réussir un coup de maître : assurer un marché 100 % garanti sur 38 millions de voitures !

Le calcul est vite fait : 38 millions de voitures x 2 éthylotests à 1 € pièce = 76 millions d'euros garantis dès l'application du décret.

Mieux. Le décret comporte une obligation de norme NF pour les éthylotests... norme que seules deux entreprises détiennent : Contralco, et une société sud-africaine, Red Line Products.

Son éthylotest certifié est distribué par Pelimex, entreprise dont le dirigeant est... Vice-Président de I-Tests.

Ah, au fait ! Dans le comité de certification NF éthylotest, on retrouve les deux représentants de Contralco et Pelimex dont je viens de vous parler.

Voilà : un marché juteux, 100 % garanti, qui va rapporter des millions...

... Et nous, on vient nous dire que c'est pour notre sécurité ? Et que si l'éthylotest venait à manquer dans notre boîte à gants, ce serait tellement grave qu'on devrait payer une amende ?

Franchement, de qui se moque-t-on ?

C'était déjà la même chose avec les radars : au départ ils sont venus nous dire que c'était pour notre sécurité, et il n'y avait pas de raison de ne pas y croire. Enfin, au début...

Car vu les bénéfices colossaux que raflent maintenant, chaque année, les grandes entreprises qui installent et entretiennent les radars (plus de 200 millions d'euros par an, directement issus de vos PV), qui peut encore venir nous parler de sécurité ??

Année après année, les pouvoirs publics tirent un peu plus sur la corde, en se disant que ça va passer, que les Français ne vont rien dire... Alors depuis 2003 et la mise en place des premiers radars vitesse, on a eu les radars feu rouge, les radars tronçon, les radars discriminants, les radars "zones de chantier", les radars mobiles embarqués dans des véhicules en mouvement, etc... L'Etat fait rentrer de plus en plus d'argent, et la cagnotte des entreprises productrices de radars gonfle, gonfle...

Ces entreprises sont devenues tellement puissantes que, désormais, elles ne se cachent même plus pour faire leurs magouilles : le fameux lobbyiste qui vient d'obtenir le marché du siècle, avant de se lancer dans le business de l'éthylotest, dirigeait une société de radars ! C'est même lui qui a vendu les premiers radars feu-rouge au gouvernement !

Quelques entreprises bien placées veulent grossir facilement leur chiffre d'affaire sans prendre de risque, ils sollicitent les pouvoirs publics, lesquels nous jouent la carte de la sécurité routière, et hop le tour est joué, le business est installé, et vous êtes ses clients forcés.

Comment en est-on arrivés là ? Tout simplement parce qu'à chaque fois qu'ils tiraient un peu plus sur la corde, aucune voix ne s'élevait assez fort pour que ça fasse scandale et que ça s'arrête.

Mais tout cela n'a que trop duré : quel autre business vont-ils réussir à implanter demain ? L'éthylotest anti-démarrage obligatoire dans toutes les voitures (coût : 1000 euros par véhicule) ? Des boîtes noires comme dans les avions, ou la géolocalisation obligatoire ?

Ne vous en faites pas pour eux : ils trouveront toujours un prétexte de sécurité routière pour donner mauvaise conscience à ceux qui voudraient contester.

En vérité, c'est eux qui devraient avoir honte de leurs pratiques. Agiter sous le nez des gens des images horribles d'accidents, profiter du deuil des familles des victimes, pour engraisser un business juteux, ce sont des pratiques inqualifiables !

Mais tant que des millions de Français ne leur auront pas fait savoir à quel point ils sont indignés, rien ne les arrêtera.

C'est pourquoi je vous demande de faire deux choses simples mais essentielles :

--- Signez la pétition au Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, que vous trouverez sur ce lien. Dans quelques semaines, lorsque je vais participer à la grande concertation qu'il organise sur les éthylotests, je veux pouvoir arriver avec des centaines de milliers de pétitions de citoyens qui refusent ce nouveau racket odieux.
Ensemble, nous allons lui mettre une pression telle qu'il sera obligé d'annuler le décret !

--- Aidez-moi à faire connaître ce scandale au plus grand nombre de Français possible, en faisant passer ce message à tous vos amis, vos proches, ou vos collègues. Ne les laissez pas tomber dans le piège de la propagande des pouvoirs publics qui utilisent la sécurité routière comme un alibi pour engraisser un business juteux.

Je vous remercie.

Bien cordialement,

Christiane Bayard
Secrétaire Générale
Ligue de Défense des Conducteurs

 

>>> ACCEDER A LA PETITION <<<

 

 



20/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres