la lettre de Guy CAILLEAU

GUAINO Député très spécial

 

DE GAULLE REVEILLE TOI, ILS SONT DEVENUS FOU !

 

Je suis incidemment tombé ce matin, sur BFM TV, sur l’interview de ce cher Henri GUAINO, ci devant porte plume de Nicolas SARKOZY, ex premier homme de France et jeune retraité de la politique grâce à la volonté du peuple, devenu par erreur sûrement Député des Yvelines.

Trois mois après l’élection de son successeur les battus d’hier tentent de faire bonne figure et continuent de parler comme si rien ne s’était vraiment passé au cour de la dernière élection présidentielle et surtout législative.

J’ai cru tomber de mon lit en écoutant les propos que tenait ce brave parlementaire qui fait son éducation en politique lui qui n’avait jamais brigué un mandat avant.

A la question de savoir si il était d’accord avec la position de François HOLLANDE concernant la rafle du Veldiv, j’ai entendu ce monsieur nous dire que ce était pas la France qui avait organiser cette rafle mais les éléments qui avaient rejoint Vichy en1940. Voici le compte rendu partiel de cet interview :

Invité de Christophe Jakubyszyn ce lundi sur RMC et BFMTV, Henri GUAINO est revenu sur les déclarations de François Hollande dimanche à propos de la responsabilité de la France dans la Rafle du Vel d’Hiv. « La vérité, c'est que la police française s'est chargée d'arrêter des milliers d'enfants et de familles. (...) La gendarmerie les a escortés jusqu'aux camps d'internement. La vérité c'est que le crime fut commis en France par la France », a indiqué dimanche le président français.
Henri GUAINO a donc indiqué son désaccord avec le chef de l’État en expliquant qu’il était « scandalisé » par de telles déclarations. « Je suis scandalisé par ce qu'a fait François Hollande car ma France était à Londres depuis le 18 juin. Il n'a pas parlé au nom de la France que j'aime. Ce qui a été commis au Vel d'Hiv est une horreur, abomination. Mais la France n'a rien à voir avec cela. François Hollande se sent peut être proche des notables apeurés qui se sont rués à Vichy ».

De tels propos sont condamnables et je les condamne, mais au delà des faits il est désolant qu’un représentant de la Nation puisse nier à ce point les événements graves qui se sont produit à cette époque. Mon propre père avait rejoint le Général DE GAULLE à LONDRE en 40, alors que mon grand père maternel, policier Français sous l’occupation restait pour faire la sale besogne, certes certains ont étés de bon résistants et plus utiles en poste que dans la clandestinité, mais les faits sont là et Historiques, ce sont bien les fonctionnaires de la police Française sur ordre du gouvernement de Vichy avec les instructions des forces d’occupation, qui ont procédé à cette rafle, avec un zèle parfois surprenant.

Critiquer Jacques CHIRAC, qui fut le premier à reconnaître la responsabilité de l’État n’honore pas ce parlementaire né en 1957 qui à du oublier qu’il était chargé par ce même Jacques CHIRAC de lui écrire ses discours pendant sa campagne de 1988.

En politique la mémoire fait souvent défaut en fonction des événements.

Pour l’heure il serait bon que monsieur GUAINO retourne à l’école lui qui avait pourtant obtenu une licence dans cette matière et que surtout il ne fasse plus de déclaration intempestives et provocatrice. Nul doute que le Général DE GAULLE doit se retourner dans sa tombe devant autant de Gaullistes fraîchement convertis lui qui avait prédit qu’après lui ce serait le trop plein.

Où sont nos véritables hommes politiques héritiés de ce passé sur lequel certains n’hésitent pas à cracher. Comme le disait Michel SARDOU dans une de ses chansons en parlant de LENINE, je cri très fort : DE GAULLE réveille toi, ils sont devenus fou.

 

Guy CAILLEAU

Président de l’UDAP

23 Juillet 2012



23/07/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres