la lettre de Guy CAILLEAU

ET DEMAIN?

L’année dernière les Français se sont exprimé et on délibérément boudé, pour une large partie d’entre eux, les élections municipales.

Dégouté par le spectacle désolant que donne les partis politiques traditionnels, ils ont refusé de voir se politiser une élection ou il est avant tout question de vie locale. Le gouvernement, toujours aussi en avance dans la stupidité avait exigé des prétendants que figure une appartenance politique à coté de chaque liste qui serait déposé. Mal lui en a pris car c’était sans compter sur la résistance de certains élus ou candidats. Mais qu’ à cela ne tienne, là ou il n’y avait pas d’appartenance politique l’état en accolait une d’office et de façon assez fantaisiste.

Au soir de cette élection le résultat était décevant pour l’élite politique, outre l’abstention, c’est une véritable déferlante qui a vue le Front National, sous couvert d’un rassemblement bleu marine qui promet des jours sombres, arriver à la tête de ville devenues symbole par la grâce de certains journalistes, des élus de ce mouvement qui développe des thèses pour le moins dangereuses pour la démocratie.  

Au cour de cette année 2014 c’est pour les élus européens que nous devions nous déterminer. L’abstention progresse  encore plus puisque chacun sait que les listes des députés européens sont établies avec les recalés des législatives ou les anciens ministres à recaser en attente d’un nouveau mandat national.

Si les choses en restent là, il ne faudra pas s’étonner que les électeurs  renoncent à s’exprimer, au lieu de faire des abstentionnistes le « premier parti de France » comme se plaisent à le dire et l’écrire certains journaliste, toujours les mêmes d’ailleurs.

Pour faire bouger les choses favorablement il faut que les ainés aident nos jeunes à entrer en politique, il faut que la transparence existe réellement, il faut « virer » ceux qui ne méritent pas nos suffrages.

Seul le bon sens et l'intérêt de la France sauvera notre régime bien tristement dirigé  depuis plus de 25 ans. Sans union, et nous en sommes encore loin, rien de possible, car les égos sont trop surdimensionnés. Pour que les choses avancent il ne faut pas baiser les bras, il faut que les anciens épaulent sans arrières pensées les jeunes qui veulent bouger dans le bon sens.

 . Demain d’autres enjeux nous attendent et  il ne faut  pas que les résultats des élections soit détournée à des fins de basse politique et de cuisine interne.

Je ne cesse de l’écrire et de le répéter depuis des années, il faut impérativement rassembler chaque famille sur un vrai programme avec des propositions sérieuses. Sans rassemblement, sans union les choses resteront ce qu’elles sont jusqu’à ce que les français en aient vraiment assez et réagissent avec plus de fermeté. Personne ne souhaite voir à nos portes les tumultes constaté dans certains pays qui n’ont pas su à temps revoir leur politique de nantis au profit de leur peuple.  

Les Grecs, lassés des magouilles et des privilèges réservés à une seule élite, ont montré une autre voix, pour eux ce sera donc l’extrême gauche, pour nous se pourrait être l’extrême droite. Pendant ce temps chacun réfléchi à droite, au PS, au centre, à ce qu’ils vont pouvoir proposer aux français pour les années qui viennent.

On voit le gouvernement VALS proposer la réduction des allocations logement, l’augmentation systématique de tous les produits de consommation courante, la baisse des retraites, le gel des augmentations tel celle du SMIC, et j’en passe.

 

Une nouvelle fois la belle union nationale qui se faisait jour après les lâches attentas de Charlie hebdo, s’est gravement fissurée. On parle de rendre obligatoire un service civil, on critique pour critiquer, on ne construit pas, on sape à la base des idées novatrices, on attend que chacun bouge le bout de son nez. Ne pas se « mouiller » trop vite semble être le » let motive » des élus plus préoccupés par leur carrière personnelle que par le destin de la France. 

Assez ! Messieurs et mesdames les politiques, formez donc un gouvernement de « salut public, » avec de véritables spécialistes.

Des idées il y en a, des solutions il y en a, laissez ceux qui les ont proposées aller au bout de leur démarche.

De l’argent il y en a, encore faut il aller le chercher ou il est.

Mais il faut aussi réformer le mode de présentation à une élection en interdisant, à vie, à ceux qui ont profité de pleurs précédents mandats de pouvoir être à nouveau candidat  a quelque élection que se soit.

Pour ma part au travers de mes conférences sur la justice et la politique, je m'efforce de mette mes paroles en harmonie avec mes actes.

J’ai fais des propositions concrètes qui se trouvent rassemblées en annexe dans mon livre « Demain la France » aux éditions édilivre.

 Fiers d'être fiançais je reste à la disposition de ceux qui comme vous, veulent continuer à croire en notre beau pays. L’Union démocrate pour l’action et le progrès que je préside depuis maintenant cinq ans est une association loi 1901 qui réfléchie sur l’avenir de la France au delà des partis, des sectes ou tout autre mouvement.

 Notre devise : Ni de droite, ni de gauche, ni du center ! Juste citoyens de France. Courage tout est à refaire, mais je sais que les français sont raisonnables et  ont la volonté  qu‘il faut pour préparer à nos enfants un avenir tel que nous l’avons connu.

Maintenant il faut retrousser les manches et mettre en application les programmes pour lesquels les français vont élire à l’avenir, leurs maires, leurs sénateurs, leurs députés et les équipes qui les secondent.

La France est un beau pays, bien gouvernée, à tous les niveaux elle ira bien.

ENSEMBLE LA FRANCE IRA MIEUX .

Vous pouvez passer commande directement chez édilivre ou à mn adresse facebook



30/01/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres