la lettre de Guy CAILLEAU

BIEN VIVRE AVEC LE KEFIR

 LE KEFIR

 

Tout petit j’ai le souvenir de cette boisson, quelque peu gazeuse que ma mère nous faisait boire comme désaltérant. Dans mon esprit de gamin je ne comprenais pas l’intérêt que ce breuvage pouvait avoir sur l’organisme et c’était surtout un genre de soda fabriqué à moindre coût à une période de ma jeunesse peu préoccupée par l’achat de substances réfrigérantes et assez onéreuses .

 

J’ai vécu ma vie sans garder en moi le souvenir de cette boisson en oubliant même son nom et par conséquent son goût. Ce n’est que récemment, au cour d’un séjour chez ma mère, que j’ai redécouvert le Kéfir. Et je dois dire que se fut pour moi une révélation.

 

Maman qui ne se servait plus de ce breuvage depuis bien des années, avait acquise une dose de Kéfir, via internet ou un autre média, je ne me souviens pas de ce qu’elle m’a dit à ce moment là, elle avait reprise la fabrication de cette boisson qui est très facile à fabriquer et à moindre coût.

 

J’ai donc repris contact , si je puis dire, avec ce liquide qui a réveillé en mois des odeurs de mon enfance et j’ai vite repris l’habitude de boire ce soda familiale qu’il est possible de doser en sucre en fonction de ses goûts. Et ce n’est pas la seule modification que l’on peut apporter au Kéfir, vous le découvrirez dans les pages qui vont suivre.

 

En quittant le domicile maternel je repartais avec une dose de Kéfir, soigneusement lavée et placée dans un bocal contenant de l’eau légèrement sucrée pour faciliter la conservation, car le Kéfir peut se conserver indéfiniment pour peu que l’on en prenne bien soin.

 

 

 

 

 

 

Arrivée à mon domicilie, j’entrepris donc de fabriquer ma propre boisson, dans le seul but de désaltérer l’ensemble de ma famille et de boire une boisson nouvelle qui faisait l’unanimité .

 

Mon épouse, qui comme beaucoup de femmes est très sensible aux variations de poids et fait surtout de la rétention d’eau, (nous habitons le sud de la France, ceci explique cela), a adoptée cette boisson, par goût au début puis par envie quotidienne. Au bout de quelques jours je constatais que son tour de taille avait particulièrement diminué et que son état d’esprit était meilleurs, ses jambes dégonflaient plus vite qu’à l’accoutumée et son caractère devenait plus souple .

Nous en parlions tous les deux et faisions vite le rapprochement avec la prise répétée de Kéfir depuis 10 jours.

 

Alors j’ai commencé une étude plus approfondie du phénomène, j’ai consulté des sources scientifiques, j’ai relevé les témoignages d’autres utilisateurs sur le web, j’ai effectué une véritable enquête journalistique pour comprendre pourquoi ces minuscules cristaux avaient une action si bénéfique pour le corps humain.

 

 

Et je suis tombé de haut.

 

Cette boisson est vielle comme le monde si je puis m’exprimer ainsi elle est venue jusqu’à nous par la transmission orale souvent puis fait l’objet de quelques écrits au fil des siècles. Sa recette se transmettait de bouches à oreilles tels les remèdes de nos grands mères et grand bien nous a fait de pouvoir, au vingt et unième siècle profiter encore des bienfaits de cette préparation peu onéreuse et véritablement bénéfique pour notre organisme.

Bien sur ce n’est pas un remède miracle, le Kéfir ne guérira pas du cancer la personne gravement atteinte, il ne sera pas un rempart pour combattre le SIDA ou tout autres maladie grave que seul la médecine doit pouvoir traiter, mais sa prise régulière peut prévenir un certain nombre de maux et permettre une hygiène de vie plus saine et prolonger par ce simple fait notre durée de vie.

Ma maman est aujourd’hui âgée de 85 ans et se porte très bien malgré ses douleurs relatives à l’âge, elle prends depuis des années du Kéfir et se porte admirablement bien.

 

Mais assez de bavardage, voyons à présent, le rôle du Kéfir, son action dans l’organisme,  sa façon de le préparer, comment le conserver, son stockage, la façon de le régénérer .

 

La suite en commadant aux éditions Nees de Lusace

 

 

 

 

Si vous voulez vous procurer ce livre,édité en CD, il vous sera vendu au prix de 5euro plus frais de port (2 €) par la poste, vous recevrez avec une dose de Kéfir pour vous permettre de réaliser votre premier litre de boisson.

Pour commander Guy CAILLEAU 248 chemin de Paracol

83143-LE VAL –France

 

 

 

 

 

 



10/09/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres