la lettre de Guy CAILLEAU

BAYROU VOTE HOLLANDE

C'est la surprise du chef. Et c'est une grosse surprise.

 

 

François BAYROU a choisi un candidat pour le second tour, en affirmant qu'il votera pour François HOLLANDE à titre personnel.

 

 "J'ai examiné depuis deux semaines l'évolution du deuxième tour de l'élection présidentielle", a affirmé M. Bayrou il a vu, selon ses termes, un Nicolas Sarkozy qui "s'est livré à une course poursuite à l'extrême droite", avec une "obsession de l'immigration" et une "obsession des frontières". Il s'en est pris à "la ligne choisie par Nicolas Sarkozy, violente, [qui] rentre en contradiction avec nos valeurs, les miennes, mais aussi celles du gaullisme". "Comment en est-on arrivé là ? C'est l'histoire de cette élection", a indiqué l'ancien candidat centriste.  . "Je ne veux pas voter blanc, ce serait de l'indécision", a constaté le député des Pyrénées-Atlantiques. "Reste le vote pour François Hollande. C'est le choix que je fais."


 M. Bayrou n'entend pas pour autant signer un chèque en blanc au candidat socialiste.

 

"J'ai dit ce que je pensais de son programme économique. Je pense que ce programme est inadapté à la situation du pays ……     devant cette crise inéluctable, il n'y aura qu'une attitude possible : une unité nationale qui réunira des femmes et des hommes venus d'horizons différents, pour permettre au pays de se ressaisir". "Si François Hollande en reste à la gauche classique et à son programme, je serai un opposant, dans une opposition vigilante et constructive", a-t-il précisé.


 Marielle de Sarnez, sa directrice de campagne  a clairement dit qu'elle se positionnerait en faveur de M. Hollande, en expliquant que le discours de M. Sarkozy sur les frontières à Toulouse, l'avait convaincu de choisir

Comme François BAYROU, j’ai décidé d’apporter mon suffrage au candidat HOLLANDE, je l’ai fais savoir il y a déjà plusieurs jours et ce n’est donc pas l’influence des positions prisent par ces deux personnalités du MODEM qui m’on décidé. Je dois avouer que la prestation de l’actuel chef de l’Etat et candidat sortant,  au cour du débat du 2 mai dernier m’aurait décidé à voter Hollande si je n’avais pas fais ce choix auparavant.

Comme BAYROU je ne vote pas socialiste mais bien pour un candidat que je souhaite rassembleur, courageux et surtout honnête Car cette fin de campagne est désastreuse pour monsieur SARKOZY qui continue à invectiver son opposant sans faire de propositions concrètes et se conduit comme quelqu’un qui n’était pas en charge des affaires depuis 5 ans. Monsieur SARKOZY n’a eut de cesse que d’attaquer personnellement François HOLLANDE, le traitant de menteur, de petit menteur et en ramenant le débat à des problèmes de personnes ou de faits anciens. Ou est l’homme d’avenir ?


Son attitude sur le plateau télévisé le 2 mai nous a laissé un gout amer et fait craindre le pire pour l’avenir s’il devait être reconduit à la présidence de la république. Reconduit il doit l’être mais dans ses foyers afin qu’il ne puisse plus nuire à notre pays et je souhaite qu’un grand nombre de nos concitoyens l’aide en cela.


Déjà les grandes manœuvre se préparent pour l’après SARKOZY, outre le fait qu’il devra certainement rendre des comptes sur le financement de sa précédente campagne, car quoi qu’il en soit, il n’y a pas de fumée sans feu et les récents déroulements de cette affaire ont de quoi inquiéter. Mais ce ne serait pas la première fois que des mensonges seraient dénoncés, les « mulets » qui l’entourent se préparent avant même sa chute à combler le vide qu’il laissera dans leur parti crée, je le rappelle, pour et par Nicolas SARKOZY, comme l’avait fait Jacques CHIRAC avec le RPR. Et touts deux se réclamaient du Général DE GAULLE.


Le pauvre homme doit se retourner dans sa tombe depuis sa disparition tellement il est cité en exemple même par ses adversaires politiques. Paix à son âme.


Nombre de députés qui vont se représenter aux suffrages des français sont inquiets pour leur réélection, en effet le bilan est catastrophique pour eux qui n’ont jamais été en mesure de donner leur avis au cours des 5 dernières années, reçus régulièrement, pour ne pas dire convoqués,  à l’Elysée pour recevoir leurs ordres ils n’ont pas grand-chose de concret à présenter à leurs électeurs au lendemain de l’élection Présidentielle. On verra vite dans les jours qui viennent des personnalités recasées d’urgence par le pouvoir actuel, il faut aussi faire cesser ce genre de pratiques. Enfin le nouveau Président devra tenir compte de l’avis des français et pour cela consulter par voie de référendum le peuple français pour tous les sujets important, François HOLLANDE semble vouloir s’y engager à en juger par sa décision concernant le droit de vote des étrangers.

 

Je suis de ceux qui ne signe pas un blanc seing à François HOLLANDE, mais je l’ai déjà écris, on ne peut faire pire que ce qui à été fait.


L’expérience de ce quinquennat décevant pour un bon nombre d’entre nous doit permettre de faire réfléchir à un changement radical des pratiques politiques dans notre pays, Fasse que le nouveau candidat y parvienne car nous serons vigilants pour l’avenir.

 

 

 

 

 

 

 



04/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres