la lettre de Guy CAILLEAU

94 ans et expulsée

 

 

« TOUT CA PARSQUE AU BOIS DE CHAVILLE …....

 

Petit enfant j’ai le souvenir agréable de mes visites en compagnie de mes parents à CHAVILLE , chez des amis âgées qui possédaient une belle villa dans cette joie bourgade de banlieue célèbre par son bois ou il faisait bon ramasser du muguet comme e disait une célèbre chanson d’après guerre.

 

Autres temps, autres mœurs, aujourd’hui une dame âgée de 94 ans est jetée dans une ambulance et éloignée le plus vite possible de la maison de retraite qui l’abritait depuis deux ans sous prétexte que ses propres enfants n’auraient pas régler des arriérés de loyer. Peut être y a t’il d’autres moyens pour recouvrer des sommes dues ! Peut être que l‘intelligence devrait être une des premières qualités pour gérer une maison de retraite. Peut être que les mots « miséricorde, aide,assistance, respect des autres, dignité et bien d’autres, ne font pas partie du vocabulaire du jeune co-directeur de la résidence d’où vient de partir ce scandale. C’est grave de constater qu’au 21 éme siècle on doive encore assister à ce genre de déviation. Une nouvelle fois c’est l‘argent qui domine, la vie, le bien être, ne sont que secondaires pour les « Gestionnaires » qui dirigent ce type établissement, seul compte le profit.

 

J’ai été amené durant mes combats livrés pour la justice à rencontrer des cas similaires, jamais il ne m’était arrivé de voir une telle absurdité. J’ai vu des établissements gonfler arbitrairement leurs frais, d’autres mettre main basse sur les effets personnels des personnes décédés, j’ai vu des médecins qui n’en avait que le titre se conduire comme de vulgaires voyous, mais CHAVILLE est une triste première.

Je souhaite que la justice sanctionne durement les responsable de cette affaire pour que tous sachent qu’on ne peut impunément se conduire de la sorte et que le respect de la personne humaine n’est pas un vain mot. Au delà du cas de cette pauvre grand mère, c’est du sort de nos personnes âgées qu’il est question, c’est votre père, votre mère, un oncle ou une tante qui aurait u se trouver dans cette situation, non content de se débarrasser de ses proches certaines familles s’en désintéressent purement et simplement. Ce n’est pas après leur départ pour d’autres cieux qu’il faut se rappeler qu’ils existent. Aujourd’hui vous ne voyez pas l‘utilité immédiate d’une telle réflexion mais posez vous la question suivante : Qu’en sera t il de votre propre cas ? Savez vous si vous aurez assez de revenus à la retraite pour éviter d’être placé par vos propres enfants en maison de retraite. Vous devriez y réfléchir cela arrive beaucoup plus vite qu’on ne le crois. Nous, nous avons accompagné nos parents jusqu’au bout, chez nous c‘était ainsi , nous avons été élevé dans le respect de la famille et de la vie humaine, c’était naturel pour mon épouse et moi même et même si ce n’a pas toujours été facile nous ne regrettons rien tant leur absence se fait sentir à présent.

 

Je voudrais dire à ces moralisateurs guidés par la soif de l‘argent et du profit que je ne serai pas fier si j’étais à leur place et que j’aurai du mal à me regarder dans une glace si j’avais osé prendre une décision identique , quand aux familles qui ont un proche dans cette maison de CHAVILLE, je leur conseille de les retirer rapidement et demande aux pouvoirs publiques a fermeture de cette structure sous sa forme actuelle et le retrait de l‘agrément aux dirigeants avec interdiction d’exercer,pour éviter que cela ne se reproduise.

 

Seul un signe fort sera de nature à produire un effet efficace. Mais es choses étant ce qu’elles sont , le rêve est possible.

 

 

….Y AVAIT DU MUGUET »

 

8 Janvier 2013



08/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres